WORKS

Apple a breveté des gestes comme des caresses.

A travers clics, balayages, connexions, profils et courriels, nous participons plus ou moins volontairement à des pratiques digitales dont la valeur profite à d’autres.

La machine agit sur nous comme un organe extérieur à un organisme. (internet of things, of objects internet 3.0)

Un outil d’extériorisation.

C’est la transversalité des pratiques de l’outil numérique qui participe à ce phénomène.

L’hétéromation* est un système qui nécessite l’exécution de tâches par des humains autant que par des machines. L’hétéromation est l’extraction de valeur économique au moyen d’un travail à basse rémunération ou gratuit caché sous des apparences d’automation algorithmique.

Alors le rapport des utilisateurs a cessé d’être une affaire d’apprentissage pour appartenir au domaine de l’intuitif.

Ces caresses sont apposées sur des technologies en perpétuelle mutation.

Les applications proposent des programmes de gestion pour tout. Comment gérer nos déplacements, nos relations, notre sommeil, nos consommations.

 

«Il s’agit d’aller plus vite que les sociétés pour leur imposer des modèles qui détruisent les structures sociales et rendent la puissance publique impuissante.»**

Nos vies dans des bases de données.

*Hamid R.Ekbia, l'Hétéromation, Multitudes n°70 Printemps 2018

**Bernard Stiegler, Dans la Disruption, Babel, Février 2018